• Vous êtes ici :
  • Accueil
  • » Nations Unies
  • » Présenter les CSC au monde entier : nos actions à la Commission Drogues de l’ONU

Ce lundi 14 mars commence la 59ème session de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies (CND), dans les locaux du siège viennois de l’ONU, en Autriche. Trois activistes de Chanvre & Libertés-NORML France sont présents, comme chaque année, derrière l’étiquette #ProCannabisTeam, pour faire entendre la voix des citoyens et citoyennes concernés par les politiques de prohibition et de répression de l’usage de stupéfiant, en particulier de cannabis. Cette action n’a été possible que grâce au soutien généreux de dizaines de contributeurs du crowdfunding que nous avions lancé, que nous remercions encore une fois de leur soutien.

CND2016_1Cette année, aux côtés de militant-e-s venus d’Espagne, des États-Unis, de République Tchèque ou encore de Belgique, nous mettrons à l’ordre du jour la thématique des Cannabis Social Club, comme un modèle de régulation en accord avec les trois conventions internationales relatives aux drogues, et permettant une politique vis-a-vis de l’usage « non-médical et non-scientifique » du cannabis dans un cadre licite, protégeant la santé individuelle des usager-e-s aussi bien que la santé publique et la société, et permettant de réduire aussi bien la prévalence de la consommation de cette substance que les éventuels dommages qui pourraient y être liés. Nos actions s’articulent autour de deux outils d’incidence politique :

Document politique « Cannabis Social Clubs ».

Sous-titré et rédigé dans l’austère langage diplomatique habituel de la Commission des Stupéfiants, ce livret vise à ancrer pour de bon un concept simple dans l’esprit des délégations officielles du monde entier, aussi bien que dans celui des militant-e-s de tous types d’ONG : le modèle de micro-régulation des Cannabis Social Club est, dans l’état actuel des choses, le meilleur instrument de politiques sociales, éthiques, à échelle humaine et aux bases sanitaires pour faire face au mésusage, à l’abus et aux dommages potentiels liés à l’usage de cannabis, tout en combattant la croissance dérégulée de l’offre et en visant à réduire la prévalence de la consommation.

Ce livret, traduit en trois langues (Français, Anglais et Espagnol) et imprimé, est disponible dans plusieurs endroits :

  • au format papier, à la table des ONG du hall principal du bâtiment M de l’ONU de Vienne, où se déroule la session de la CND, ainsi que dans le NGO-lounge ;
  • au format PDF sur le mini-site créé à cet effet : csc.faaat.net
  • au format PDF sur le site internet officiel des contributions de la société civile à l’UNGASS : ungass2016.org

DISPLAY_FR

Atelier « Introduction aux Cannabis Social Clubs ».

FlyerSideEventCNDDans la salle M0E79 de l’office viennois de l’ONU hébergeant les réunions annuelles de la Commission des Stupéfiants, se tiendra le jeudi 17 mars de 13h à 14h un atelier (« side-event »), prévu en appui du document d’incidence politique présenté ci-dessus.

Cet atelier est co-organisé avec les ONG espagnoles ICEERS, Fundación Renovatio et la plateforme Regulación Responsable et avec le Nonviolent Radical Party, Transnational and Transparty et, pour la partie française, en plus de Chanvre & Libertés-NORML France, le think-tank FAAAT.

Au cours de cet atelier, nous aborderont brièvement les notions générales définissant et délimitant le concept de CSC (par Dr Constanza Sanchez, ICEERS et Joseba Del Valle, Fundacion Renovatio), avant de revenir sur les modèles espagnol (Ramon Morcillo, Regulacion Responsable) et belge (Mafalda Pardal, Université de Gent), avant de conclure sur une présentation du livret d’incidence politique, comme un outil destiné à faciliter la mise en place de telles structures, aussi bien à destination des gouvernements et de leurs représentants que pour les militant-e-s de terrain.

CND2016_2

Par ailleurs, il est encore temps de signer la pétition lancée par le think-tank FAAAT pour faire réagir la délégation officielle française, en charge des négociations de l’UNGASS au nom de la République française (la délégation est essentiellement composée de la MILD&CA représentée par sa présidente Mme Danièle Jourdain-Menninger, et du Ministère des Affaires Étrangères, représenté par l’ambassadrice permanente de la France auprès de l’ONU à Vienne, S.E Mme Marion Paradas).

Signez sur www.ungass-on-drugs.eu/petition !

affiche-petition-1