• Vous êtes ici :
  • Accueil
  • » Communiqués
  • » Communiqué #15 – Appel unitaire pour la recherche et l’accès aux cannabinoïdes en médecine

L’accès au cannabis médical: une urgence méconnue,
 entre santé publique et droits humains (CP #15).


Pour signer l’appel

http://cannabis-medical.wesign.it/fr

Le 10 décembre, un cortège de personnes malades ou handicapées manifestait devant le ministère de la santé à l’appel de l’association Cannabis Sans Frontières, lors de la journée internationale des Droits de l’Homme. Ce cortège de patients revendiquait le droit de se soigner avec les principes actifs du chanvre (cannabis en latin) car il s’agirait, selon eux, des soins les plus appropriés à leur cas.

De nombreuses personnes restent incrédules par rapport à un éventuel bénéfice médical du cannabis, souvent résumé au THC. Pourtant, aussi étonnant que cela puisse paraître, les études scientifiques s’accumulent sur les cannabinoïdes issus du chanvre (CBD, CBC, CBG, THCV…) et laissent entrevoir un potentiel médical très prometteur de ces molécules. Les essais cliniques récents sur le cannabidiol (CBD) témoignent d’une efficacité supérieure ou d’effets secondaires moindres par rapport aux thérapeutiques usuelles dans plusieurs pathologies, comme la fibromyalgie, l’anxiété, l’épilepsie ou la schizophrénie. Plus intéressant encore, la prescription médicale de cannabidiol pourrait apporter des solutions dans des maladies orphelines graves ou invalidantes et sauver ainsi la vie de certains enfants, atteints du syndrome de Dravet ou d’autisme par exemple.

La liberté de se soigner est un droit humain fondamental bafoué par la « guerre aux drogues ».  

Les lois prohibitionnistes empêchent la recherche sur le cannabis et d’autres substances prohibées en vue d’usages médicaux, malgré les preuves d’avantages potentiels.

La rédaction du British Medical Journal

Au vu de ses nombreuses indications potentielles, de sa sécurité d’emploi éprouvée, et du recours possible à des voies d’administration non toxique, l’usage médicinal de cette plante pourrait bel et bien améliorer la santé de millions de personnes en France. 

L’accès médical sécurisé et contrôlé aux cannabinoïdes pour les patients dans le besoin représente donc un enjeu prioritaire de santé publique, au même titre que la lutte contre le mésusage de cannabis.

Fiona Godlee, éditrice en chef du BMJ et Richard Hurley, directeur des publications, ont co-rédigé récemment une analyse citant des rapports académiques et scientifiques démontrant que les politiques mondiales concernant l’usage de drogues – incluant celles des Nations Unies – avaient drastiquement échoué. Ils insistent sur le fait que les médecins devraient être les chefs de file de la réforme des politiques sur les stupéfiants:

La santé devrait être au centre de ce débat et, par conséquent, les professionnels de santé également. Les médecins sont respectés et influents, et peuvent amener une dimension humaine et rationnelle aux idéologies et aux rhétoriques populistes appelant à durcir le ton envers le crime. […] Les effets de la guerre aux drogues ne se limitent pas à la santé. Ils s’étendent au domaine des droits humains […] Les médecins devraient utiliser leur autorité pour mener les appels vers des réformes pragmatiques basées sur la science et l’éthique.

Parce qu’il y a urgence, un collectif unitaire transversal est né pour ouvrir le débat politique sur ce sujet important et méconnu. Il regroupe des associations de patients, des chercheurs, des professionnels de santé et des personnalités politiques. Ce collectif appelle à une mobilisation massive de la part de tous les citoyens pour le respect des droits et de la dignité des personnes malades en affichant votre soutien et en relayant cet appel  le plus largement possible.

 


Pour signer la pétition
 : 
http://cannabis-medical.wesign.it/fr

 

Dossier de Presse 

Il n’existe qu’une seule et même espèce de chanvre (Cannabis sativa L. en latin) qui contient de nombreux principes actifs, comme les terpènes ou les phytocannabinoïdes. Plus de 20.000 études scientifiques mettent en évidence le potentiel thérapeutique des cannabinoïdes dans de nombreuses pathologies. La recherche sur ces molécules a connu un véritable boom suite à la découverte du système endocannabinoïde par les équipes de Howlett et Mechoulam en 1992. Plusieurs préparations pharmaceutiques à base de cannabinoïdes sont d’ores et déjà disponibles en Europe. Il existe de nombreux modes d’administration alternatifs à la combustion, comme la vaporisation ou l’ingestion. Les effets secondaires observés lors de la prise de phytocannabinoïdes combinés sont limités et bénins.

Pour en savoir plus ou prendre connaissance des références bibliographiques, nous vous invitons à consulter nos portail santé et prévention ou professionnels de santé.

Collectif porteur de l’appel unitaire:

Cette liste a vocation à grandir au fil du temps : si vous souhaitez afficher officiellement votre soutien à cet appel afin d’élargir la représentation de la société civile, il suffit de contacter le comité de pilotage de l’appel. 

Personnalités politiques

  • BENBASSA Esther, sénatrice du Val de Marne
  • BOUTAULT Jacques, maire du 2ème arrondissement de Paris
  • DUFLOT Cécile, députée de la 6ème circonscription
  • HICKS Olivia, première adjointe à la mairie du 2ème arrondissement de Paris
  • LAHMER Annie, conseillère régionale Île-de-France
  • ROMERO Jean Luc, conseiller régional Île-de-France

Associations 

  • Action Sida Ville
  • AFAT association française des algies trigéminales
  • AIDES national
  • ASUD Autosupport des Usagers drogues
  • CILDT Conseil Intercommunal de Lutte contre les Drogues et les Toxicomanies
  • C&L- NORML France
  • Femmes Plurielles
  • Mission RDR délégation Médecins du Monde Occitanie
  • ASADAM Association du Syndrome Algodysfonctionnel De l’Appareil Manducateur
  • STCM Suisse Task Force pour Cannabinoïdes en Médecine

Professionnels de santé

  • Pr BENYAMINA Amine, psychiatre addictologue, PU-PH, hôpital Universitaire Paul-Brousse (Paris)
  • Dr BERTRAND Olivier, médecin généraliste, addictologue
  • Dr COPPEL Anne, sociologue, fondatrice de l’Association Française de Réduction des risques
  • Dr COUTERON Jean-Pierre, psychologue, président de la Fédération Addiction 
  • Dr HUMBERT Eliott, médecin généraliste, secrétaire général d’Apothicom
  • Pr JAYLE Didier, médecin immunologue (hôpital européen Georges-Pompidou), ancien président (2002-2007) de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), professeur d’addictologie au Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam)
  • Dr LEBEAU Bertrand, médecin addictologue, Hôpital Saint-Antoine (Montfermeil)
  • Pr LOWENSTEIN William, médecin addictologue, président de SOS addiction
  • Dr ROBINET Stéphane, pharmacien, président du réseau Pharm’addict
  • Dr SPIESS Patrick, médecin généraliste, président d’Action Sida Ville
  • Dr STAMBUL Béatrice, psychiatre addictologue, CSAPA Bus 31/32, coordinatrice France, IDHDP International Doctors For Healthiers drugs Policies 
  • Dr ZORN Anny, médecin généraliste, secrétaire d’Action Sida Ville
  • Dr CABY Fabienne, infectiologue, Hôpital Pitié-Salpêtrière 

Plus d’une centaine de patients et de nombreux autres professionnels de santé ont ratifié cet appel dès son lancement le 1er décembre 2016.


Pour signer l’appel

http://cannabis-medical.wesign.it/fr

*

Contact presse : Collège Santé & Prévention, C&L-NORML France 

  • Tel : 06 60 87 78 34  
  • E-mail : info@chanvrelibertes.org