CANNABIS SOCIAL CLUB

Vers une économie sociale et solidaire du cannabis légal

Pour beaucoup de citoyens à travers le monde, la légalisation du cannabis est une réalité. Les législations internationales évoluent et les programmes politiques favorables à l’assouplissement des lois sur le cannabis se généralisent. Il devient presque évident que la question n’est plus de savoir si la légalisation va avoir lieu ou non, mais plutôt de se demander dans quelles conditions elle va avoir lieu et à qui elle bénéficiera. Chez NORML France nous défendons le modèle citoyen des Cannabis Social Club comme voie la plus appropriée vers la légalisation.

Découvrez le dossier thématique NORML France

Dans notre dossier thématique, vous retrouverez un historique complet des Cannabis Social Club dans le monde, les exemples des modèles mis en place à l’étranger et en France, et les modalités et les bases législatives qui permettent d’imaginer la mise en place de ce modèle de régulation en France.

Historique international des CSC

Les bénéfices de ce modèle de régulation

Les bases légales de ce dispositif en France

Nos actions

Entre hyper-mercantilisme et prohibition totale, un modèle à valoriser

Différents modèles de légalisation se développent. En Amérique du Nord, nous assistons à des modèles ultra-mercantiles, rattachés à l’idéologie économique ultra-libérale, avec des politiques qui laissent le marché s’auto-réguler de manière plus ou moins marquée en fonction des territoires. De grandes industries du cannabis se développent, attirent les investisseurs et gagnent en importance.

Comment réguler le cannabis? Et si on commençait par dépénaliser et laisser les usagers s’organiser autour de social clubs?

Dans d’autres parties du monde, l’État devient un acteur majeur dans la légalisation et prend en charge la culture et la délivrance du cannabis. Souvent aidé par ces mêmes grands groupes pour le développement des infrastructures de culture, il encadre néanmoins les prix et la quantité autorisée à l’achat. Aussi, dans les pays en développement, les régulations sont souvent orientées uniquement vers l’export, n’offrant aucune voie d’accès sûre et légale aux habitants.

L’hyper-mercantilisme du secteur Nord-Américain a créé des multinationales du cannabis puissantes qui vont développer un lourd réseau de lobbying pour implanter le modèle mercantile en matière de cannabis. Ces modèles ne permettent pas de répondre entièrement aux attentes en matière de régulation, à savoir l’importance de la réduction des risques, le contrôle de la promotion et la limitation des bénéfices dans un secteur qui peut être marqué par la dépendance. Par ailleurs, la prise de contrôle sur le marché par ces grands groupes étrangers aura un impact négatif sur le secteur chanvrier français, qui pourrait être à la hauteur de la production de cannabis attendue en France.

Chez NORML France, nous pensons que le modèle des Cannabis Social Club répond au mieux aux attentes d’un cadre réglementaire autour du cannabis de type ESS (Economie Sociale et Solidaire), qui bénéficiera d’abord aux consommateurs et aux acteurs locaux, tout en réduisant l’impact sur les non-consommateurs et les relations de voisinage.

Les Cannabis Social Clubs ont aussi prouvé être le meilleur modèle pour mettre en avant les pratiques de réduction des dommages et des risques liés à la consommation de chanvre.

**

Consulter la note intitulée “Demain, les Cannabis Social Clubs” (Jan. 2021) par la FAAAT

**

Les recommandations pour des cannabis social clubs en Europe par ENCOD (en anglais).