COMMUNIQUE

VIENNE, 18 MARS 2019

Lorsqu’il s’agit de réforme, la Commission des stupéfiants (CND) n’est jamais pressée. Elle a donc décidé, à l’occasion de cette nouvelle session, de repousser le vote de la nouvelle classification du cannabis et des cannabinoïdes proposée par l’Organisation Mondiale de la Santé le 24 janvier 2019.

Bien qu’attendue, cette décision est regrettable puisqu’elle repousse ce vote aux calendes grecques. Il sera l’objet d’un dissensus entre partisans d’une prohibition punitive et défenseurs d’une réforme des politiques internationales. Pourtant, ce vote ne constitue qu’une étape puisque les Etats pourront ensuite contester cette décision. Le Conseil Economique et Social des Nations-Unies pourra alors “confirmer, modifier ou annuler la décision ; il statuera en dernier ressort.

Cette situation est paradoxale à l’heure où les États permettant l’usage médical du cannabis sont chaque jour plus nombreux. Elle démontre, si nécessaire, que les conventions sont fondées sur l’objectif immuable et absurde d’un monde sans drogues. Ces conventions ne laissent aucune place aux aspirations pourtant pragmatiques d’une régulation mondiale du marché du cannabis.

Pire encore, ce débat technocratique sur la classification du cannabis élude le véritable problème international : La prohibition ne prend plus, l’usage social est devenu une norme. Ainsi, par une pirouette procédurale, le débat sur une légalisation nécessaire est occulté. Nous croyons en l’homme et en ses droits naturels. Nul ne saurait lui interdire la poursuite du bonheur : ni de consommer ou ni de prendre plaisir à produire. Dès lors, NORML France réaffirme avec conviction qu’il est nécessaire de promouvoir aujourd’hui une politique internationale des drogues qui promeuve la santé publique et les droits humains. C’est le seul paradigme possible.

Version anglaise ici. English version here : New classification of cannabis_ For the CND, it is urgent to wait

 

Ce communiqué a été rédigé par la délégation de NORML France à Vienne. Il est réalisé après confirmation des informations reçues par les différentes délégations sur place. Béchir Bouderbala, Directeur du plaidoyer Laury Renard, Chargé des relations internationales Bertrand Lebeau, Consultant santé publique. Pour toute information : b.bouderbala@norml.fr / info@norml.fr

Vous aimez le contenu de cet article? Adhérez à l'association ou faites un don pour soutenir notre action.